Minta-Saint-Bruno

1668 rue Montarville, c.p. 30
Saint-Bruno-de-Montarville, Qué.
J3V 4P8
Téléphone : 450 653-6319

Président

Monsieur Joseph Cogné

Téléphone: 514 434-1163
Courriel : joseph.cogne@gmail.com
Courriel : minta.st.bruno@gmail.com
WEB : www.minta-saint-bruno.org

    Témoignages

    Nous devons faire en sorte que notre paroisse et notre communauté s’intègrent dans des actions en faveur des pays en voie de développement.
    Lucien Foucreault, co-fondateur de Minta
    Le monde est devenu un village global et tous les humains sont embarqués sur le même bateau. La solidarité est devenue une nécessité à la survie de l’humanité.
    René Didier, co-fondateur de Minta
    La solidarité n’a pas de frontières.
    Maurice Falardeau
    Minta nous rappelle l’importance d’aider ceux qui, contrairement à nous, n’ont pas accès à l’essentiel comme l’eau potable ou des soins de santé.
    Michel Picard
    Les défis de la solidarité internationale sont immenses et Minta fait partie de la solution.
    Djaouida Sellah
    L’action de Minta contribue réellement à des réalisations très concrètes qui améliorent assurément notre monde.
    Nathalie Roy
    La solidarité unit les humains et nous permet de partager cette chance que nous avons de vivre dans l’abondance.
    Claude Benjamin
    Ensemble, soutenons les projets de développement humanitaire et contribuons à faire de notre planète un monde de partage et d’entraide.
    Martin Murray
    En tant que président d’honneur de Minta, je veux participer activement à la réalisation de sa mission et, plus particulièrement, aider nos jeunes d’ici à s’ouvrir plus encore sur «l’autre monde», là où l’abondance n’est que misère.

    Philippe Clair
    Le Cameroun, l’Éthiopie et le Pérou n’avaient de réalité, lorsque j’étais toute petite, que sur la mappemonde empoussiérée du salon familial. Quarante ans plus tard je sais un peu mieux ce que veut dire manquer de tout après avoir partagé brièvement la vie d’enfants abandonnés au Népal et au Bengladesh.
    Hélène Vanier
    Nous avons appris beaucoup des habitants du village de Minta lors de notre voyage là-bas en 1975. Nous sommes revenus de là avec des valeurs humaines plus fortes.

    Ann Dubé
    Au retour de Minta avec Ann Dubé et des amis, j’ai toujours eu le goût de faire du bénévolat, de m’impliquer auprès des gens.

    Manon Mandeville
    Ce stage d’initiation à la coopération internationale au Sénégal m’a appris bien des choses, mais l’une des plus importantes, je crois, est à quel point il est facile de s’impliquer. On ne réalise pas souvent que simplement donner un peu de son temps peut faire une grande différence dans la vie de quelqu’un d’autre. La reconnaissance ou la satisfaction personnelle ressentie valait beaucoup plus que toute l’énergie mise dans notre projet. Vraiment, j’ai réalisé qu’on gagne beaucoup plus en donnant.

    Cassandre Gratton
    Quand on se retrouve totalement déstabilisé dans une situation inconnue, on prend conscience de ce qui est important et moins important. Maintenant, depuis ce stage au Sénégal, j’applique ce concept dans ma vie et je me stresse moins pour des choses banales.
    Evelyne Vincent