Activités proposées

Revue annuelle Minta : un outil pédagogique, de mars à mai

Ce document gratuit est publié à fin du mois de février. Il contient environ une trentaine de pages et fournit une description des projets d’aide humanitaire qui sont retenus chaque année par Minta.

Un volet pédagogique destiné aux élèves du primaire et du secondaire fait partie intégrante de la Revue : de la lecture, des questions exigeant une recherche simple et des drapeaux à colorier sur les pays où les projets seront réalisés. Ces activités peuvent être effectuées en classe ou à la maison. Un corrigé des questions est fourni.

Des entrevues sont également insérées dans la Revue. Elles décrivent l’histoire de personnes impliquées dans la solidarité et soulèvent des problématiques liées à la pauvreté dans le monde. Ces entrevues sont faciles à lire et amènent des réflexions.

Chaque élève peut recevoir une copie de la Revue. Une version PDF est disponible sur le site Web de Minta. Une carte du monde peut être remise gratuitement pour chacune des classes participantes.

Voici des liens intéressants pour aider à la mise en place de projets en classe ou pour alimenter certains sujets de solidarité :

Présentation aux élèves dans les classes, en mars et avril

Des personnes ressources sont disponibles pour rencontrer vos élèves dans votre classe. Elles animent des présentations sur des projets d’aide humanitaire réalisés avec l’appui financier de Minta. Les présentations, suivies de périodes de question, sont d’une durée d’environ 50 minutes. Plusieurs classes peuvent être visitées dans la même école au cours de la même journée. Il n’y a aucune préparation requise. Ce sera libre aux enseignants de poursuivre les réflexions. Voici des exemples de conférences organisées par Minta :

En 2013, Sylvain Fillion, de l’organisme Tous les Enfants de l’Autre Monde*, est venu parler aux élèves de la situation des enfants et des écoles en Haïti. Des écoles à bâtir ou à reconstruire suite à des catastrophes naturelles, des enfants pauvres qui n’ont pas accès à l’école et qui veulent y aller et réussir. En plus de parler des coutumes et des espoirs.

En 2014, Annick Delestre, de l’organisme Les Ailes de l’Espérance*, a démontré l’importance de l’eau potable pour tous et la réalisation des projets d’eau dans les zones éloignées au Pérou. L’accès à l’eau potable est un des moyens les plus efficaces pour combattre la pauvreté et une porte de sortie vers le progrès.

En 2015, Fr. Gaétan Gros-Louis a partagé avec les étudiants son expérience de travail auprès des enfants de la rue et des enfants travailleurs en République Centrafricaine. Il y a vécu 10 ans de 1988 à 1998. Lors de sa tournée dans les écoles, il a aussi décrit la vie, les traditions et les valeurs des gens de ce pays.

En 2016, Louise Paradis, enseignante au Collège Trinité et coopérante, de l’organisme Mission Solidarité Tour du Monde*, décrira son implication dans différentes communautés démunies au Guatemala, au Nicaragua et au Lesotho où elle s’investit depuis des années. Avec sa fille Janouka, elle est allée dans plusieurs pays faire de l’aide humanitaire durant l’année 2014-2015. De plus, Louise Paradis organise souvent des voyages de solidarité avec ses élèves du secondaire et des adultes. Elle mentionnera tout ce que ces voyages leur apportent dans leur vie.
(*Vous pouvez consulter le site web de cet organisme.)

Participation libre au financement de projets humanitaires

Les dons demeurent le seul moyen de financer les projets humanitaires et une façon d’exprimer sa solidarité envers les personnes pauvres. Des enveloppes de collecte de dons très bien identifiées à Minta sont remises aux enseignants afin qu’ils puissent les rendre disponibles aux élèves qui désirent participer au financement de projets.

Des dépliants d’une page sont également remis aux élèves afin qu’ils puissent les distribuer lorsqu’ils sollicitent les donateurs. Les enveloppes et l’argent recueillis sont retournés à Minta lors de la Marche, le premier samedi de mai ou peuvent être déposés au secrétariat de la paroisse Saint-Bruno, au 1668 rue Montarville (450) 653-6319 de préférence durant les semaines précédant la Marche.

Marche Minta : premier samedi de mai

Cette marche de solidarité, d’environ 5,5 km, à travers les rues de Saint-Bruno se déroule à chaque année depuis plus de 40 ans. Il faut environ 2 heures pour effectuer le parcours. Les jeunes qui désirent y participer trouveront un encadrement sécuritaire fourni par la sûreté municipale. Il est de tradition pour plusieurs écoles d’apporter la bannière de l’école ou des ballons, de porter des signes distinctifs ou des pancartes. Des enseignants, selon leurs disponibilités, participent à la Marche. Un goûter (hot dog) est servi à la fin de la Marche. Également, après la Marche, des responsables ou des répondants sont disponibles pour vous parler de leur projet humanitaire financé par Minta. Voir l’onglet Marche pour plus de détails.

Les inscriptions à la Marche peuvent se faire le matin sur le site de départ. Il est agréable de venir en famille et avec des amis.

Affiches de la Marche à installer :

La personne ressource de Minta fournit, sur demande, 5 ou 6 affiches (format 45X30 cm). Celles-ci peuvent être placées sur les portes d’entrée de l’école ou dans les classes. Elles servent à rappeler la date de la Marche et le thème choisi annuellement.

Appui à des projets humanitaires initiés par des écoles et des classes : dépôt des demandes de projets en septembre et octobre

Pour des stages de coopération internationale

Minta peut recevoir des demandes de financement de projets humanitaires qui se situent dans le cadre d’un stage d’initiation à la coopération internationale par des écoles. Il peut contribuer à l’achat de biens à des fins humanitaires, mais ne finance pas le volet voyage ni des salaires.

Pour des projets d’aide

Enseignants ou élèves, si vous connaissez des gens qui travaillent dans un pays en voie de développement et qui aimeraient obtenir une aide financière pour combler un service ou autres besoins urgents, vous pouvez remplir une demande de projet. Toute la classe se sentira impliquée à la réussite du projet.

Exposition à la bibliothèque municipale de Saint-Bruno : en avril et début mai

Depuis cinq ans, Minta prépare en collaboration avec des organismes de solidarité des expositions. Des photos et des textes dévoilent des réalités sociales dans des pays en voie de développement. Les enseignants avec leurs élèves sont invités à y aller. Une personne ressource de Minta peut aussi vous accompagner à la bibliothèque municipale de Saint-Bruno-de-Montarville.

RECONNAISSANCE PUBLIQUES

Ces activités offertes également à l’ensemble de la population ont été reconnues par le conseil de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville qui lui a octroyé en 2011 la Médaille d’Or du Mérite, et en 2014, le Prix de la Famille.