Loading...
Loading...
Lire +
Loading...
Lire +
SAMEDI LE 7 MAI 2016
LA MARCHE MINTA
0
0
0
Jours
0
0
H
0
0
Min
0
0
Sec

Projets d’aide humanitaire

Voir les résultats de nos derniers projets

2015 : Burkina Faso

2015 : Burkina Faso Projet d’abduction d’eau potable

2014 : Bolivie

2014 : Bolivie Les enfants de Bolivie :

2014 : Pérou

2014 :  Pérou Eau potable pour le village

4 façons de faire un don à Minta St-Bruno

FAIRE UN DON
« Venir en aide à des personnes pauvres vivant dans des pays en développement afin qu’elles se prennent en charge et deviennent autonomes tout en conservant l’estime d’elles-mêmes et la fierté de réussir »

et

«Sensibiliser les citoyens de nos communautés, particulièrement les jeunes, aux problématiques des pays où l’aide est versée.»

 

MISSION
Tous les dons à Minta sont reçus par l’entremise de la paroisse Saint-Bruno. Tous les chèques sont libellés à l’ordre de «Paroisse Saint-Bruno/Minta». Cette approche de collaboration permet de maintenir à zéro les coûts reliés à la gestion des argents reçus et déboursés. Les reçus d’impôt sont émis par la paroisse de Saint-Bruno.

La transparence est totale, tant pour les dons reçus que pour les sommes versées pour financer les projets. La publication de la Revue, l’impression des affiches et autres documents ainsi que le goûter servi à la fin du parcours sont les seules dépenses de Minta. La publication de la Revue annuelle génère un surplus substantiel grâce à l’appui des commanditaires.

FINANCES
Objectifs :

La Marche à travers les rues de Saint-Bruno-de-Montarville, d’une distance d’environ 5,5 kilomètres, se veut une expression de notre solidarité à l’égard des personnes pauvres vivant dans des pays en développement. Elle s’inscrit aussi dans notre campagne de sensibilisation et de financement annuel.

De très nombreux donateurs, entre autres les jeunes marcheurs, profitent de la Marche pour remettre les dons qu’ils ont recueillis auprès de leurs groupes contacts, parents, famille, amis. Des membres des établissements d’enseignement organisent des activités de groupe avec leurs élèves. Ils se présentent à la Marche avec bannières, affiches, ballons et instruments de musique, créant ainsi une atmosphère festive.

LA MARCHE MINTA
EN SAVOIR DAVANTAGE SUR MINTA
GISÈLE PRÉVOST
GISÈLE PRÉVOSTPRÉSIDENTE
VOIR LE COMITÉ

Témoignages

Nous devons faire en sorte que notre paroisse et notre communauté s’intègrent dans des actions en faveur des pays en voie de développement.
Lucien Foucreault, co-fondateur de Minta
Le monde est devenu un village global et tous les humains sont embarqués sur le même bateau. La solidarité est devenue une nécessité à la survie de l’humanité.
René Didier, co-fondateur de Minta
La solidarité n’a pas de frontières.
Maurice Falardeau
Minta nous rappelle l’importance d’aider ceux qui, contrairement à nous, n’ont pas accès à l’essentiel comme l’eau potable ou des soins de santé.
Michel Picard
Les défis de la solidarité internationale sont immenses et Minta fait partie de la solution.
Djaouida Sellah
L’action de Minta contribue réellement à des réalisations très concrètes qui améliorent assurément notre monde.
Nathalie Roy
La solidarité unit les humains et nous permet de partager cette chance que nous avons de vivre dans l’abondance.
Claude Benjamin
Ensemble, soutenons les projets de développement humanitaire et contribuons à faire de notre planète un monde de partage et d’entraide.
Martin Murray
En tant que président d’honneur de Minta, je veux participer activement à la réalisation de sa mission et, plus particulièrement, aider nos jeunes d’ici à s’ouvrir plus encore sur «l’autre monde», là où l’abondance n’est que misère.

Philippe Clair
Le Cameroun, l’Éthiopie et le Pérou n’avaient de réalité, lorsque j’étais toute petite, que sur la mappemonde empoussiérée du salon familial. Quarante ans plus tard je sais un peu mieux ce que veut dire manquer de tout après avoir partagé brièvement la vie d’enfants abandonnés au Népal et au Bengladesh.
Hélène Vanier
Nous avons appris beaucoup des habitants du village de Minta lors de notre voyage là-bas en 1975. Nous sommes revenus de là avec des valeurs humaines plus fortes.

Ann Dubé
Au retour de Minta avec Ann Dubé et des amis, j’ai toujours eu le goût de faire du bénévolat, de m’impliquer auprès des gens.

Manon Mandeville
Ce stage d’initiation à la coopération internationale au Sénégal m’a appris bien des choses, mais l’une des plus importantes, je crois, est à quel point il est facile de s’impliquer. On ne réalise pas souvent que simplement donner un peu de son temps peut faire une grande différence dans la vie de quelqu’un d’autre. La reconnaissance ou la satisfaction personnelle ressentie valait beaucoup plus que toute l’énergie mise dans notre projet. Vraiment, j’ai réalisé qu’on gagne beaucoup plus en donnant.

Cassandre Gratton
Quand on se retrouve totalement déstabilisé dans une situation inconnue, on prend conscience de ce qui est important et moins important. Maintenant, depuis ce stage au Sénégal, j’applique ce concept dans ma vie et je me stresse moins pour des choses banales.
Evelyne Vincent